Ruth, une histoire pour la Pentecôte ?

La Pentecôte approche et je repense à ce lien qui existe entre Chavouot et le livre de Ruth. Chavouot, aussi appelée la fête des semaines, est cette fête juive qui a lieu sept semaines après la Pâque et au cours de laquelle les disciples de Jésus ont reçu le don du Saint-Esprit, comme raconté en Actes 2. 

[…]

Ruth aux champs (3/3) : Ruth en danger ?

Vous pouvez écouter ici la version audio du texte.

En sortant du temple, la tête résonnant encore des ces interprétations diverses, je prends une route à gauche. Un peu plus loin sur ce chemin se trouve une maison biscornue, à peine visible. Une enseigne un peu vieillotte pend de la façade. Une femme d’un certain âge aux longs cheveux blancs sort et m’interpelle.

[…]

Ruth aux champs (2/3) : une demande bien audacieuse

Ma curiosité piquée au vif, je me rends chez le pasteur du village, un homme dans la cinquantaine à la barbe bien touffue qui m’accueille avec un large sourire.

– « Ah, sacré Georges, va ! Ça ne m’étonne pas de lui qu’il vous renvoie chez moi… On en a bien parlé de ce texte. Il m’en a appris un fameux bout sur la vie aux champs. Ça m’a permis de comprendre à quel point ce que Ruth fait est inhabituel. »

[…]

Ruth aux champs (1/3)

"Perhaps the self-same song that found a path
Through the sad heart of Ruth, when, sick for home
She stood in tears amid the alien corn "

"Toi, tu n'es pas né pour mourir, Oiseau immortel !
Nulle avare génération ne t'a foulé aux pieds ;
Cette voix que j'entends dans la nuit fugitive
Aux temps anciens berçait souverains et bouffons :
Ce même chant, qui sait, avait trouvé la voie
Du triste coeur de Ruth privée de sa patrie,
Debout, en larmes, parmi la moisson étrangère "

John Keats, Ode to a Nightingale1

Depuis des semaines, des mois, j’observe Ruth dans les champs, je lis et j’écris. Je sèche sur des brouillons qui ne me satisfont pas. Comme tant d’autres avant moi, je butte sur les ambiguïtés du texte. Je me régale des lectures variées qui en ont été proposées.

[…]

Glanage

Vous pouvez écouter ici l’audio du texte de cette semaine :


Bottes aux pieds, seau à la main, des hommes, des femmes et des enfants parcourent les sillons à la recherche de pommes de terre laissées la veille par les tracteurs. A gauche, à droite, des corps se baissent, des mains s’ouvrent et ramassent des pommes de terre de tailles diverses. La marche est interrompue par de nouvelles découvertes. Le mouvement se répète invariablement, tel un rythme saccadé. Se baisser, ramasser, se relever ; se baisser, ramasser, se relever. Le soleil de septembre réchauffe à peine les glaneurs d’un jour. Si elles ne sont pas récoltées aujourd’hui, demain elles verdiront. La journée avance, les seaux se remplissent. 

[…]

Ruth 2 : Groupe de lecture

“It is a truth universally acknowledged that 
a single man in possession of a good fortune 
must be in want of a wife."

Jane Austen, Pride and Prejudice
« C'est une vérité universellement reconnue 
qu'un célibataire pourvu d'une belle fortune 
doit avoir envie de se marier. »

Jane Austen, Orgueil et Préjugés

Un matin. Période pré-Covid. Un groupe de quatre femmes au sein d’un club de lecture. Livre du jour : Ruth – sujet : Boaz. 

Image par Zizitom de Pixabay

– « Et alors, vous en pensez quoi vous de ce Boaz ? » demande Maude, une grande rousse qui mène un peu la discussion.

[…]

Ruth 1 (5/5) : La plainte

Après le départ de Nuque, Ma-Gracieuse et Amie continuent leur chemin en silence. Vous pouvez écouter le dernier épisode de cette série ci-dessous:



« Ne vous inquiétez pas, je sais qu’il se fait tard et que notre marche nous a bien fatigués ; j’arrive tout doucement à la fin de mon récit… Allons voir ce qu’il se passe du côté de Bethléem ! »

« Aux abords de Bethléem, de nombreux habitants et habitantes travaillent dans les champs. L’orge, qui avait manqué cruellement pendant si longtemps, était enfin prêt à être récolté. La moisson s’annonçait particulièrement bonne cette année. Le sourire aux lèvres malgré la chaleur et le dur labeur, les hommes fauchaient d’un côté, aidés par quelques femmes.

[…]

Ruth 1 (4/5) : La croisée des chemins

Ma-Gracieuse, Nuque et Amie sont sur le chemin entre Moab et Bethléem. Vous pouvez écouter l’audio ici :



Après une petite pause, la vieille dame reprend son récit.

« Le soleil n’est pas encore au zénith, mais la chaleur est déjà bien présente. L’air chaud leur brûle les yeux. Les bonnes brises de ce mois d’avril sont les bienvenues. Elles savent que c’est le moment ou jamais d’entreprendre ce long périple. Après, il fera vraiment trop chaud, ce sera trop tard. Ma-Gracieuse se remémore les différentes étapes du voyage qu’elle a parcouru en chemin inverse dix ans plus tôt. Traverser le pays de Moab, descendre vers la vallée du Jourdain, trouver le meilleur passage pour se rendre de l’autre côté de la rivière, là où elle est la plus étroite et où le courant est faible. Et puis entamer la dure ascension vers le plateau où enfin elle retrouvera ses paysages à elle, la terre promise d’Israël. Et puis continuer le chemin pour arriver enfin vers Bethléem. Ah Bethléem ! Environ 80 km à parcourir. Elle estime qu’elles devraient être là dans 6 à 7 jours. Mais elles sont fatiguées et le poids des morts alourdit leur marche. Elle le sent. La route ne sera pas facile. Déjà leurs pieds sont douloureux, blessés par les cloches. Leurs vêtements poussiéreux leur collent à la peau. 

[…]

Ruth 1 (3/5) : Nouveau départ

Ma-Gracieuse est en deuil. Après les morts de son mari et de ses fils, que lui reste-t-il ? Vous pouvez écouter ici l’audio :



« Mais mon histoire ne se termine pas là… Non, non, non. Ne dit-on pas, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ? » Les yeux malicieux, la vieille dame regarde sa famille réunie autour d’elle. Il fait noir maintenant, seule la lumière des flammes éclaire leurs visages pensifs et attentifs. Elle se lève, remet une bûche dans le feu, prend sa pipe et la bourre de tabac. 

– « Que se passe-t-il après, Mamy ? » demande impatiemment le garçon d’une dizaine d’années.

Elle le regarde en souriant, allume sa pipe et reprend son récit là où elle l’avait laissé.

[…]

Ruth 1 (2/5) : La mort

Mon-Dieu-est-Roi et Ma-Gracieuse ont quitté leur ville pour fuir la famine. Voici la suite de l’histoire que vous pouvez écouter et lire ici :



Dans la pièce sombre du gîte, on n’entend que le crépitement des flammes et le mouvement régulier de la chaise à bascule. Chacun imagine la famille sur ce chemin vers l’inconnu. La vieille dame reprend son récit. 

« Ils vivaient là dans les champs de Moab depuis quelque temps déjà quand ça arriva. Ils gardaient leur accent et leurs traditions, mais ils trouvaient petit à petit leurs marques. Ma-Gracieuse était justement dehors près du puits et échangeait quelques mots avec la voisine quand elle les a vus. Elle a tout de suite compris que quelque chose ne tournait pas rond.

[…]

1 2